La VAE

La Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) est un droit inscrit dans le code du travail, qui permet la reconnaissance officielle des compétences acquises par l'expérience professionnelle ou extra professionnelle en vue d'obtenir un diplôme, un titre à finalité professionnelle ou un certificat de qualification figurant dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Ce diplôme est le même et a la même valeur qu'un diplôme obtenu d'une autre façon.

Tous les publics ont accès à la VAE (salariés, indépendants, bénévoles ou demandeurs d'emploi), quels que soient leur statut et leur niveau scolaire, dans la mesure où ils peuvent justifier de l'expérience requise.

La VAE permet d'acquérir tout ou partie d'un diplôme ou d'un titre. Elle permet également d'accéder à un cursus de formation sans justifier du niveau d'études normalement requis.

Dans les champs de la jeunesse et des sports, les diplômes concernés sont :

  • Le brevet d'aptitude professionnelle d'assistant animateur technicien (BAPAAT)
  • Le brevet d'Etat d'éducateur sportif des 1er, 2e et 3e degrés (BEES) et le brevet d'Etat d'alpinisme
  • Le brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (BPJEPS)
  • Le diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (DEJEPS)
  • Le diplôme d'Etat supérieur de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (DESJEPS)
  • Le diplôme de l'INSEP

Les conditions à remplir

Toutes les activités en rapport direct avec le diplôme visé sont prises en compte. La durée minimale de l'expérience exigée est de trois ans en continu ou en discontinu, soit un minimum de 2400 heures sur un minimum de 36 mois cumulés. L'expérience peut être acquise dans des activités :

Les périodes de formation initiale ou continue ainsi que les stages ou les périodes de formation en milieu professionnel effectués pour la préparation d'un diplôme ou d'un titre (contrat d'apprentissage, contrat de professionnalisation, ou tout contrat en alternance...) ne sont pas pris en compte dans la durée de l'expérience requise car ces périodes sont identifiées comme des phases d'acquisition de compétences ou de connaissances.

Prise de recul et d'analyse

La VAE est à dissocier de la notion d'équivalence. La démarche ne propose pas l'obtention d'un diplôme de manière automatique après un nombre donné d'années d'expérience. Elle implique la notion d'acquisition de savoirs théoriques et de compétences professionnelles par le biais de l'expérience. Elle repose sur la capacité des candidats à prendre du recul sur leur expérience et à la formaliser en la mettant en rapport avec la base référentielle du diplôme visé. L'écart entre l'activité prescrite et l'activité réelle étant variable mais toujours existant, il convient de juger les candidats sur les acquis réels de leur pratique, en leur permettant de verbaliser, voire de prendre conscience de ce qu'ils ont appris.

La VAE est un processus exigeant qui nécessite un fort investissement personnel.